04/2017 Abattoir de Tielt : qui est responsable de ces atrocités ?

Article paru dans La Lettre Paysanne – avril 2017

SUITE À NOTRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 24 MARS DERNIER DANS LEQUEL NOUS DÉNONCIONS LES ACTES DE TORTURE SUR LES PORCS À L’ABATTOIR DE TIELT, L’AFSCA A TENU À FAIRE UNE MISE AU POINT SUR LES RESPONSABILITÉS ET LES COMPÉTENCES DES AUTORITÉS DE CONTRÔLE DANS LES ABATTOIRS EN BELGIQUE. EN JOUANT SUR LES MOTS, L’AFSCA EXPLIQUE QU’ELLE N’EST PLUS EN CHARGE DU BIEN-ÊTRE ANIMAL, CETTE COMPÉTENCE REVENANT MAINTENANT AUX RÉGIONS !

La FUGEA est évidemment parfaitement informée que la compétence du bien-être animal est du ressort des Régions depuis le 1er juillet 2014. Mais nous sommes également tout aussi bien informés que les trois Régions ont signé un protocole de collaboration avec l’AFSCA pour mandater l’Agence sur les contrôles de bien-être animal dans les abattoirs. En d’autres mots les Régions sous-traitent à l’AFSCA, via ses chargés de mission, le contrôle du bien-être dans les abattoirs. D’ailleurs, tous les éleveurs amenant leurs bêtes à l’abattoir savent bien que ce sont des agents de l’AFSCA qui contrôlent le bien-être animal ante mortem…et non des fonctionnaires des Régions.
Toutefois la FUGEA constate que les atrocités à l’abattoir de Tielt ont quand même bien eu lieu. L’AFSCA essaye-telle donc de minimiser sa responsabilité ou la responsabilité de ses chargés de mission ?

La grande question à laquelle l’AFSCA ne répond pas est la suivante : les chargés de mission de l’AFSCA étaient-ils informés des maltraitances qui ont lieu à l’abattoir de Tielt ? Si oui, ont-ils informé la Région flamande de ce qui se passait ? Si tel est le cas, l’AFSCA n’a alors rien à se reprocher et la faute repose bel et bien sur la Région. Dans le cas contraire, la responsabilité de l’AFSCA, par le biais de ses chargés de mission serait alors évidente…
Afin de sauver le secteur porcin, il est important que chaque instance assume ses propres responsabilités, n’essaie pas de reporter la faute sur d’autres et mette en place des solutions concrètes pour éviter les maltraitances. Si l’AFSCA n’a rien à se reprocher, pourquoi ne le communique-t-elle pas clairement? La question est posée…

Abattoir de Tielt

GM

Comments are closed.