30/10/2017 – La FUGEA regrette la méconnaissance manifeste vis-à-vis de notre élevage wallon

logo 1

La FUGEA regrette la méconnaissance manifeste vis-à-vis de notre élevage wallon

 
 

L’élevage de notre région fait une nouvelle fois l’objet de confusions dommageables aux producteurs.

Les allusions mensongères faites par un restaurateur, sur la RTBF, sèment le trouble parmi les consommateurs. La FUGEA regrette que la méconnaissance de notre agriculture pousse ce restaurateur et certains citoyens à consommer de la viande bovine importée d’autres continents.

L’élevage wallon tel qu’il existe aujourd’hui répond à de nombreux enjeux actuels. Il serait dommage de le remplacer par un modèle qui ne nous convient pas ; industrialisation de l’élevage, OGM, manque de régulation et impact environnemental considérable des flux de produits animaux.

La FUGEA et ses membres wallons sont conscients de ces enjeux et produisent une viande de qualité dans le respect de l’environnement. Le bétail wallon nourrit principalement à l’herbe et aux cultures produites dans nos fermes assure un produit nutritif et de qualité tout en maintenant nos prairies et paysages. Tandis que le maintien des prairies rencontre les nombreux enjeux environnementaux actuels – stockage du carbone, lutte contre l’érosion des sols, préservation de la biodiversité,… – le maintien de fermes nombreuses et diversifiées rencontre bien des enjeux sociaux – emploi en milieu rural, gestion de nos ressources naturelles, dynamisme du tissu rural, maintien des paysages,… .

Aux citoyens donc, de s’informer des modes de production et d’ensuite faire le choix de ce qu’ils veulent voir dans leurs assiettes… mais aussi dans leurs campagnes.

Contact :

Philippe Duvivier (président) : phd@fugea.be – 0491/56.33.86
Yves Vandevoorde : yv@fugea.be – 0491/39.49.50






Comments are closed.