03/08/2017 – Crise des prix agricoles: 6.500.000 € d’aide pour les éleveurs

La FUGEA remercie le Ministre et le Gouvernement wallon pour cette aide de crise pour les éleveurs. En revanche, concernant l’enveloppe additionnelle pour les cultures, la FUGEA a demandé au Ministre, lors des concertations, d’attendre les rendements et les prix des céréales avant de débloquer un million supplémentaire.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Crise des prix agricoles:  6.500.000 € d’aide pour les éleveurs

Le Gouvernement wallon, sur proposition du Ministre wallon de l’Agriculture, René COLLIN, a approuvé en première lecture, un projet d’arrêté prévoyant une aide exceptionnelle de 6.500.000 euros pour compenser la baisse des prix des produits agricoles dans le secteur de l’élevage.

Ce secteur est en effet confronté à une perturbation persistante du marché en raison d’un fort déséquilibre entre l’offre et la demande. Il doit faire face également à une augmentation des prix de l’alimentation du bétail.

Afin de soutenir les trésoreries, René COLLIN a dégagé un budget de 6.500.000 €. La répartition du budget et des modalités ont été convenues avec l’ensemble des associations professionnelles wallonnes.

Le budget sera divisé par le nombre d’hectares admissibles de surface fourragère hors maïs, avec un plafond de 37 ha/exploitation, correspondant à la moyenne régionale des superficies fourragères.  Ce dispositif permettra de verser rapidement l’aide aux bénéficiaires concernés.

Une enveloppe additionnelle de 1 million d’euros sera quant à elle dédicacée pour les cultures. Les modalités d’affectation seront fixées en septembre.

René COLLIN rappelle que le premier souci des agriculteurs est de pouvoir vivre du prix de leurs matières premières mais que l’actuel niveau des prix mondiaux, dans une politique agricole commune qui souffre d’un manque de régulation, met en danger l’avenir de nombreuses exploitations. Le budget dégagé par le Gouvernement wallon  ne compensera que très partiellement le déficit de revenu mais il témoigne de la prise en compte par la Wallonie de l’importance d’une agriculture viable et durable dont la pérennité est bien davantage qu’un enjeu professionnel mais constitue un véritable enjeu de société.

Comments are closed.